Lexique

ADSL

L'ADSL est une technique de communication qui permet d'utiliser une ligne téléphonique d'abonné (ou une ligne RNIS) pour transmettre et recevoir des signaux numériques à des débits élevés, de manière indépendante du service téléphonique proprement dit (contrairement aux modems analogiques). Cette technologie est massivement mise en œuvre par les fournisseurs d'accès à Internet pour le support des accès dits “haut débit”. L'acronyme anglais ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line) est traduit par “liaison numérique à débit asymétrique sur une ligne d'abonné”.

 

API

Les APIs (Application Programming Interfaces ou interfaces de programmation) permettent à des développeurs de faire communiquer une application richmedia (webTV, metaplayer, etc..) avec le player Flash Streamlike.
La documentation sur les APIs est disponible ici.


Audio-description

L'audiodescription est bien un fichier audio joué de façon synchrone avec la vidéo (généralement un mp3 mais le format n'est pas important)

L'audiodescription n'est pas la lecture vocale des sous-titres ou du transcript. Il s'agit d'une bande sonore permettant de vocaliser toutes les informations portées par l'image (un texte incrusté dans l'image, le titre de la vidéo, le nom affiché d'une personne en train de parler, …). L'audio-description est donc généralement jouée pendant les blancs sonores de la vidéo ou sur les musiques d'ambiance. Cela signifie donc qu'elle doit être synchronisée comme les sous-titres (passages de la vidéo sans AD et passages de la vidéo avec AD). C'est le principe général des audio-descriptions.

L'audio-description est utilisée par les personnes aveugles pour commenter des éléments en plus de ceux transmis par la bande son de la vidéo. Donc l'audio-description doit toujours être dans la langue de la vidéo et non dans la langue des sous-titres. Ce qui devrait donc nous donner un fichier d'audio-description par vidéo. Il n'est pas pertinent de mettre une audio-description anglaise sur une vidéo française (dans ce cas, les personnes aveugles utiliseront le transcript anglais).


Codec

Le mot-valise codec vient de “compression-décompression” (ou “codage-décodage” - COde-DECode en anglais) et désigne un procédé capable de compresser ou de décompresser un signal, analogique ou numérique. Ce procédé est utilisé pour des applications comme la téléphonie, les visioconférences, la diffusion de médias sur Internet, le stockage sur CD, DVD, la télé numérique par exemple. Les codecs “propriétaires” sont développés par des entreprises, et font souvent l'objet de brevets dans les pays où c'est possible.


Débit

Dans le domaine de l'informatique, la bande passante indique un débit d'informations. La bande passante peut concerner le début d'un périphérique (mémoire, disque dur…) ou d'un médium de communication (réseau…). On la mesure en octets (bytes en anglais) par seconde (o/s) ou en bits par seconde, terme utilisé par les fournisseurs d'accès Internet pour indiquer le débit maximum d'un abonnement.


Compression vidéo numérique

La vidéo numérique est compressée afin d'économiser de l'espace tant en termes de largeur de bande, qu'en termes de média. Un codec (compression-décompression) effectue l'encodage et le décodage. L'amélioration des normes de compression sur lesquelles un codec est basé permet la transmission d'une qualité vidéo supérieure avec une largeur de bande identique.


Encodage vidéo

Compression de l’image vidéo pour faciliter son stockage (sur support DVD) ou son transport sur les réseaux (internet, intranet). L'encodage permet de passer d'un format analogique (Pal, Secam, NTSC) à un format numérique, ou d'un format numérique à un autre (on parle aussi de ré-encodage).


Filtrage IP et DNS

Les technologies employées peuvent être le blocage IP par routeur et la redirection DNS. Le filtrage peut être fait sur des adresses de machines, sur des noms de domaine, ou bien sur des numéros de port correspondant à des protocoles connus pour la communication distribuée entre applications. Le filtrage peut être réalisé avec des pare-feu ou des proxys.


Format d’écran

C’est le format de l’image qui correspond au rapport de sa largeur par sa hauteur. Il y a 2 formats à connaitre en vidéo : le 16/9ème (comme au cinéma) qui devient le standard des écrans récents et le format 4/3 qui est celui de votre ancienne télévision.


FTP

Le File Transfer Protocol (protocol de transfert de fichiers) est destiné à l'échange informatique de fichiers sur un réseau TCP/IP. Il permet, depuis un ordinateur, de copier des fichires vers un autre ordinateur du réseau, d'administrer un site web ou encore de supprimer ou de modifier des fichiers sur cet ordinateur.


High Definition Video

Le HDV (High Definition Video) est le premier format vidéo haute définition (par opposition à la vidéo standard telle celle de la télévision à 625 ou 525 lignes) pour caméscopes grand public. Tandis que le format SD est en 720_576 pixels, le format HDV fait 1 440_1 080 pixels. Support : cassette DV ou MiniDV (bande _ pouce).


H.264

La norme H.264 est un format d'encodage numérique destiné à la vidéo HD (haute définition). Elle autorise une compression importante, offrant une qualité vidéo supérieure, avec une largeur de bande identique et ce, sur de nombreux équipements de faible ou de grande puissance (téléphone portable ou lecteurs DVD Blu-ray…). Le H.264 consiste en une technologie de compression puissante qui permet une meilleure expérience vidéo à un faible débit binaire.Le contrôle flexible du débit de la norme permet au H.264 d'offrir une vidéo de haute qualité sur de nombreux appareils allant des téléphones portables à faible puissance aux appareils Blu-ray de grande puissance. C'est pourquoi la norme H.264 devrait remplacer certains formats actuels courants tels que le format DV, la norme utilisée par de nombreuses caméras vidéo de grande consommation, et le MPEG-2, la norme pour la vidéo DVD et certains types de télévision par câble et de diffusion numérique. En un mot, le H.264 s'adapte à toutes les plateformes et met la haute définition à portée de main. La norme H.264 offre de considérables améliorations de la performance par rapport aux normes précédentes. Par exemple : un DVD standard peut contenir un film de deux heures compressé à l'aide du codec MPEG-2 (la norme courante pour les films DVD) et quatre heures de films avec le codec H.264


MPEG-2

MPEG-2 est la norme de seconde génération (1994) du Moving Picture Experts Group qui fait suite à MPEG-1. MPEG-2 définit les aspects compression de l'image et du son et le transport à travers des réseaux pour la télévision numérique. Ce format vidéo est utilisé pour les DVD et SVCD avec différentes résolutions d'image. Ce format est également utilisé dans la diffusion de télévision numérique par satellite, câble, réseau de télécommunications ou hertzien (TNT).


MPEG-4

à la différence des formats MPEG-2 et MPEG-3, le format MPEG-4 s'intéresse à la compression de la vidéo par le “contenu” des vidéos et introduit la notion “d'objets média”, décomposant l'image (personnage, voiture, fond fixe, voix, musique…). Ce système permet alors un gain de place car chaque élément est codé une fois et par la suite, n'a plus besoin d'être traité au fur-et-à-mesure de son apparition dans le film etc.


Post-production vidéo

Tout ce qui se passe après le tournage : le montage, les effets et animations, l’habillage graphique et sonore, le mixage (le son) et la colorimétrie (équilibre de couleur entre les images).


Réseau informatique

Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Les réseaux informatiques sont classés suivant leur portée :

  • réseau personnel (PAN) : appareils éléctroniques personnels reliés entre eux
  • réseau local (LAN) : ordinateurs ou postes téléphoniques situés dans la même pièce ou le même bâtiment et reliés entre eux
  • réseau métropolitain (MAN) : réseau à l'échelle d'une ville
  • réseau étendu (WAN) : réseau à grande échelle reliant plusieurs sites ou des ordinateurs du monde entier.
  • la nomenclature des réseaux utilisant les technologies Internet (famille des protocoles TCP/IP) est la suivante :
  • intranet : réseau interne d'une entité organisationnelle
  • extranet : réseau externe d'une entité organisationnelle
  • internet : réseau de réseaux interconnectés à l'échelle planétaire
 
Streaming (lecture en continu)

La lecture en continu (en anglais : streaming) est un principe utilisé principalement pour l'envoi de contenu en “direct” (ou en léger différé). Très utilisée sur Internet, elle permet la lecture d'un flux audio ou vidéo (cas de la VoD), à mesure qu'il est diffusé. Elle s'oppose ainsi à la diffusion par téléchargement qui nécessite de récupérer l'ensemble des données d'un morceau ou d'un extrait vidéo avant de pouvoir l'écouter ou le regarder. Les principaux formats utilisés actuellement sont Windows Media, Flash, Real, Quicktime, Shoutcast, Icecast, Divx.


Time-code

Le time-code désigne les chiffres de déroulement du temps d’une vidéo qui permettent de repérer une séquence avec une valeur de départ et une valeur de fin. Dans des systèmes de montage, le time-code est exprimé en heures, minutes, secondes et frames (de 1 à 25 ou de 1 à 30). Sur internet on l'exprime en secondes et fractions de secondes, afin de déterminer l'image (frame) la plus proche.


Transcoder

Le transcodage, en vidéo ou en audio, est le fait de changer le format d'encodage d'un média utilisé pour comprimer ou encapsuler un média audio ou vidéo dans un fichier ; ou transporter un signal analogique ou numérique. Plus généralement, le terme transcodage est utilisé lors ce que l'on change la manière de coder une information.

Le transcodage permet d'adapter le format du média au support sur lequel il est transporté, stocké ou diffusé. Il est aussi utilisé pour adapter le média au matériel aux normes différentes en vue de son traitement (interopérabilité).


Vidéo à la demande (VàD ou VOD ou VsD)

La vidéo à la demande (VàD) ou vidéo sur demande (VsD) ou encore Vidéo à la séance, souvent abrégée en Europe francophone en VoD (de l'anglais Video on Demand) est une technique de diffusion de contenus vidéo numériques bidirectionnelle (interactive) offerts ou vendus par les réseaux câblés, comme Internet, ou les réseaux non câblés, comme la téléphonie 3G.
La vidéo à la demande se développe depuis le début des années 2000 suite à l'explosion des accès très haut débit proposés aux particuliers. Son principe basé sur une diffusion unicast, est une évolution logique des technologies broadcast, du style Pay-per-view (” TV à la carte ”).


Watermarking (tatouage numérique)

Le tatouage numérique ou watermarking est une technique permettant d'ajouter des informations de copyright ou d'autres messages de vérification à un fichier ou signal audio, vidéo, une image ou un autre document numérique. La marque peut être le nom ou un identifiant du créateur, du propriétaire, de l'acheteur ou encore une forme de signature décrivant le signal hôte. Le nom de cette technique provient du marquage des documents papier et des billets.

 

Webservices

Les webservices sont mis à disposition des clients pour interroger un serveur Streamlike et en récupérer le contenu :

  • playlists: liste des playlists pour un compte donné
  • playlist: liste des médias pour une playlist donnée
  • media: informations sur un média
  • rss: flux RSS
  • lng: liste des langues disponibles parmi les médias de la playlist
  • related: médias ayant des tags communs avec un média de référence
  • tagcloud: génération d'un nuage de tags basé sur tous les médias présents sur le compte.
  • languages: liste des langues disponibles parmi les médias de toutes les playlists
  • countries: liste de tous les pays référencés par des médias
  • qr: génération d'un code QR pour une vidéo mobile
  • tags: liste de tous les tags d'un compte
  • vote: vote pour un média
  • getStreamlikeVersion: version à jour de Streamlike

 

L’intérêt de ces services est de permettre une personnalisation totale de la mise en page par l’analyse des données retournées. Les web-services font l’objet d’une documentation spécifique disponible ici.

Création : 22/04/2012  -  Dernière modification : 26/09/2016